Comment les artistes s’entendent-ils à créer sous le règne de l’anthropocène ? Quels sont les récits nouveaux susceptibles d’émerger de la situation actuelle ?

À partir de trois énoncés et de leurs combinatoires (« Le langage mis à mal », « Les temps du paysage », « Déplacements : corps et marchandises »), l’exposition Matières précieuses se penche sur deux questions importantes :
– Comment les artistes s’entendent-ils à créer sous le règne de l’anthropocène ?
– Quels sont les récits nouveaux susceptibles d’émerger de la situation actuelle ?

Exposition proposée par la Cité du design dans le cadre du colloque Arts contemporains et Anthropocène en partenariat avec le Musée d’art moderne et contemporain de Saint-Étienne Métropole, l’École urbaine de Lyon, l’Université Jean Monnet et l’École supérieure d’art et design de Saint-Étienne).

Vernissage le mercredi 13 octobre à 18h

Du 14 au 31 octobre 2021

POUR EN SAVOIR +

droits images : Lois Weinberger, Green Man, 2004, Impression jet d’encre sur papier d’archive mat, montée sur une plaque de dibond en aluminium