22
Nov
Rencontre avec des professionnels de l’art et du design – Johan Brunel
04 77 47 88 00
18:00 à 20:00

Johan Brunel, designer

Des professionnels (artistes, designers, éditeurs, scénographes …) viennent présenter leur travail, parler de leur parcours et échanger avec les étudiants et le public.

Designer d’origine finlandaise, Johan Brunel est diplômé de l’École Nationale Supérieure de Création Industrielle (Paris) et de l’atelier métal de l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d’Art (Paris). Successivement designer en agence en Israël, scénographe intégré au Centre Pompidou, enseignant en design à l’École Supérieure d’Art et Design de Reims, il fonde son studio de design et production en 2004. Il crée des installations interactives pour La Cité des Sciences et de l’Industrie, le Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris, le Musée de l’Air et de l’Espace au Bourget, lieux pour lesquels il invente de nouvelles formes de visites. Il réalise des pièces uniques et des aménagements. Il dessine du mobilier produit à différentes échelles : Usinage & sentiments, une série conçue et réalisée dans son d’atelier, ou Hand in Hand, une collection en bambou créée en dialogue avec des artisans à Taïwan. En 2014, il est lauréat du Prix Emile Hermès pour La Capsule Ventilée, un refuge de relaxation bioclimatique. En 2015, nommé pensionnaire de l’Académie de France à Rome à la Villa Médicis, il mène un projet autour de la question de l’eau et des cultures thermales. À la recherche du réconfort dans le design, plutôt que du seul confort, Johan Brunel poursuit au Japon l’étude des « choses qui font du bien », à commencer par celles qui accompagnent le moment du Bain. Résident de la Villa Kujoyama à Kyoto de janvier à juin 2018, il s’intéresse à ce qui se joue dans la pratique des Bains collectifs et cherche à transmettre ces qualités dans d’autres contextes. À travers ses projets, Johan Brunel accompagne la naissance ou la renaissance de lieux à dimension humaine. Il cherche à trouver les bonnes équations d’échelles, d’économie, de matériaux et de postures, à rassembler les conditions et outils pour favoriser la rencontre, la convivialité, la détente et la collaboration entre les usagers, les aider à encore mieux « vivre » ces lieux.

Ré-conforts

Le CONFORT a souvent été envisagé dans l’histoire du design comme une fin en soi, autant dans la conception que dans la promotion des projets. Aujourd’hui, le design peut-il encore se contenter de n’être dédié qu’à cet objectif, dans un monde de disparités et d’hostilités croissantes ? Car le CONFORT, à notre époque, n’est-il pas, tous comptes faits, une illusion ? La promotion du désir et de la jouissance du CONFORT n’est-elle pas celle d’un renfermement sur soi ? Ne pourrait-on pas enfin remplacer la poursuite du CONFORT par celle d’une notion plus bénéfique et constructive : le RÉ-CONFORT ? Quelle différence avec le simple CONFORT ?

Ce qui est RÉ-CONFORTant n’est pas forcément CONFORTable, comme le grincement bien connu d’un vieux train de campagne, par exemple, ou partager un thermos de thé fumant sous une bâche par temps de pluie.

Le RÉ-CONFORT, à la différence du CONFORT, agit en contraste avec un manque ou une contrainte. Il apporte un sentiment de réparation, de soin, de consolation, c’est une trêve bénéfique au sein de la tourmente. Il permet peut-être aussi d’aider à mieux affronter les difficultés du monde. Un refuge trouvé lors d’une tempête de neige : on s’y réchauffe et repose, puis on repart revigoré franchir la montagne.

La pratique du RÉ-CONFORT aurait-elle donc la vertu de fournir les moyens de mieux « sortir de sa zone de CONFORT » ?
Chacun de nous cherche ou trouve déjà les moyens de son propre RÉ-CONFORT dans la sphère privée, mais les moyens du RÉ-CONFORT dans une dimension collective sont moins évidents à créer.
Comment faire mieux, en termes de RÉ-CONFORT et de partage, que l’individualisme du cocooning, du doudou de bébé ou autres trous d’Autruche ? Quels seraient les nouveaux usages d’un RÉ-CONFORT collectivisé, ouvert à tous ?

GRATUIT

Carte en cours de chargement