23
Nov
Francis Mary (sur Jef Geys)
04 77 47 88 00
18:00 à 20:00

Jef Geys conçoit son œuvre selon les principes d’égalité et d’équivalence (entre art et non-art, entre culture dit “haute” et production plus populaires ou triviales).

Archiviste méticuleux de sa vie et de sa pratique artistique, par son œuvre, il tente d’unir l’art à la vie quotidienne. Ainsi, dans les années 1960, il plante des choux de Bruxelles qu’il recouvre d’objets personnels et de cendre de lettres brûlées. En 1970, convié à une exposition au musée royal des Beaux-Arts d’Anvers, il propose le dynamitage de celui-ci, considérant que le musée est une prison pour l’artiste. Il arrête alors toute production artistique qu’il estime vide de sens et reprend ses activités en 1979.

Depuis 1971, le journal campinois “Kempens Informatieblad” accompagne toutes ses expositions, le travail artistique se mêlant ainsi au récit autobiographique. Jef Geys a représenté la Belgique à la biennale de Venise en 2009.

Carte en cours de chargement